/ / /

Respecter l'autre et se faire respecter, voilà le fondement du projet Ni hérisson ni paillasson. 

Cela nous renvoie aux droits et devoirs de chacun et au mieux vivre ensemble.


Rien de bien nouveau et pourtant en pratique,ce n'est pas si simple.


Car notre projet implique de construire le mieux vivre ensemble en prenant en compte les besoins des uns et des autres, par rapport au cadre , en l'occurence, l'école.

 

En d'autres termes,chaque individu a des valeurs, des droits et des devoirs, qu'il soit élève, professeur, personnel de restauration, animateur, surveillant. Le but étant qu'il puisse les exprimer dans le respect de  l'autre et de l'intérêt collectif.

 

Ainsi,avec l'aide de l'ensemble des personnes volontaires, un cadre se dessine peu à peu.

Ce cadre, nous l'appelons Charte (il pourrait s'appeler autrement...).

La charte nous montre la direction,le sens de notre action.

C'est le repère, la petite lanterne qui nous guide vers ce mieux vivre ensemble, si long  et si compliqué à construire.

La charte est la référence à partir de laquelle toute l'action va s'organiser...

 

Un cadre clair...

La charte vise, en quelque sorte, à clarifier les choses.

Elle vient préciser, souligner les droits et devoirs de chacun et pose les bases d'une relation respectueuse entre chaque personne.  

C'est une façon de dire "J'ai des droits comme toi. Si nous voulons vivre ensemble, nous devons mutuellement nous respecter.

 

  Plus les valeurs du groupe sont clairement définies, les règles explicitées et les sanctions justes et équitables, plus le fait de "dépasser la ligne" est remarqué (et remarquable). 

 Franchir la limite, transgresser une règle utile au mieux vivre ensemble, c'est commettre un acte qui va nous amener hors du cadre fixée par le groupe, la collectivité.

 

C'est la mise hors jeu d'une attitude, d'un comportement dont la collectivité ne veut pas, tout simplement parce qu'il ne correspond pas aux valeurs du groupe.

Ainsi, la violence, au lieu d'être banalisée, se trouve, dès sa plus simple expression, montrée du doigt.

 

Le cadre posé, le travail n'est pas terminé pour autant, d'ailleurs sachez que ce n'est jamais terminé. En effet, apporter la paix demande des efforts constants et réguliers.

La violence, quant à elle, s'impose sans grande difficulté partout ou elle ne trouve pas de résistance.

Un adage dit " Pour construire une maison, il faut être un habile artisan. Pour la détruire,une mauvaise intention suffit bien souvent !"

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

Synthèse du projet

 

Le projet expliqué aux enfants

 

 

Objectifs généraux:

-Améliorer le cadre de vie de l'enfant et des personnels en charge de l'encadrement et de la restauration, au sein de l'école, durant la période allant de 11h30 à 13h30.

 

-Elaborer des repères éducatifs communs clairement identifiables par l'enfant et l'adulte.

 

Objectifs specifiques:

-Gerer les conflits et prévenir la violence dans l'école, pendant le temps cantine(11h30/13h30).

 

-Impliquer l'enfant dans la mise en place des règles et dans la gestion des conflits.

 

-Faciliter la gestion du groupe d'enfants, par le personnel chargé de la surveillance de la cour et du réfectoire.

 

-Harmoniser les systèmes de sanctions et les règlements en vigueur en temps cantine.

Partager cette page

Repost 0

Le blog déménage