29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 07:23

Je ne peux arrêter ni les guerres, ni les massacres, ni les tortures,
Je ne peux empêcher ni la souffrance, ni l'oppression des plus faibles,
Je ne peux stopper toutes les aggressions...

Le monde est violent et vouloir le changer relève de l'utopie.

Mais le monde ne me changera pas...
Je vais résister, coûte que coûte, chaque instant pour prouver à ceux qui doute,
pour aider ceux qui manquent de courage,
pour convaincre les septiques,
que la violence, notre violence nous appartient.

J'ai alors le choix de la restituer à celui qui m'a "violenté".
Oeil pour oeil, dent pour dent, tel est la loi du Talion.

Ainsi par mon geste, je sers de "complice" à la violence.
Pire, je la rend plus forte encore

Cette mème violence que je condamne, que je dénonce, que je combat,
Cette mème violence qui me fait dire que le monde est violent.

Car il n'y a pas une violence condamnable et une autre "acceptable".
Une légitime, car elle nous arrange, l'autre interdite qui nous scandalise

La violence est la violence, voilà tout.

Et si je sais me dresser contre elle, là où je me trouve,
si, à tout moment, je suis capable de lui résister,
sans complaisance,sans faiblesse,sans fatalisme,
Je peux espérer, un jour, voir cette violence, s'atténuer, s'essouffler,disparaitre.

Ne soyons pas des victimes !
Battons-nous, révoltons-nous contre ce fléau!
Eliminons la violence !
Plus nous serons nombreux à la repousser et plus la violence perdra de sa vigueur et de sa force!

Partager cet article

Repost 0
Marcel

Le blog déménage