4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 10:14

Remplacer les cris de l'adulte par un son plus mélodieux, mmmh quelle belle idée ! Ainsi des sifflets et des cloches ont fait leur apparition dans quelques écoles primaires de la ville de Salon de Provence durant le temps cantine.

Du coup l'adulte économise sa voix et l'enfant reçoit des messages sonores plus agréables à entendre.

 

Le personnel a été formé à l'utilisation de ces outils afin d'optimiser leur effet.

 

plus fortil est malgré tout nécessaire d'expliquer(voir fiche ICI) qu'un avertisseur sonore est utile pour que l'enfant entende mieux. Il n'est pas vraiment efficace pour l'enfant qui ne souhaite pas répondre à un appel. Dans ce cas, la sanction semble être un outil beaucoup plus adaptée.

 

 

Le sifflet en extérieur, la cloche en intérieur.

Nous avons opté pour ce type d'utilisation. Cela dans un soucis de confort pour l'enfant.

En effet, divers essais ont montré qu'un sifflet en intérieur était beaucoup plus stressant et désagréable pour l'enfant et pas vraiment plus efficace qu'une cloche dont le son est moins agressif (au dire de certains enfants), mais tout aussi audible.

 

Les outils et les animateurs se complètent.

Lorsque l'adulte doit faire passer un message aux enfants, dans la cour ou dans le réfectoire, donner de la voix n'est pas le meilleur moyen pour garantir la tranquillité des enfants et l'efficacité du message . L'avertisseur sonore permet de faciliter l'appel et de mieux capter l'attention de l'enfant.

Un mode de fonctionnement pour garantir un maximum d'efficacité lors d'un appel sonore a été établi qui consiste à:


-Se faire aider par les enfants:

Des chefs de table(nommés en début de service) munis de cartes Z(...vilain jeu de mots) lèvent la carte lorsque la cloche retentit afin de relayer le message de l'adulte auprès de leurs camarades de table.

-Se faire aider par les autres animateurs:

Les adultes diffusent également la demande de leur collègue ,à l'aide d'un code gestuel(lever les mains ou faire une croix avec les avant-bras) afin de montrer aux enfant qu'il se passe quelque chose.

 

Si le bruit continue, les animateurs repèrent les éléments les plus perturbateurs et sanctionnent individuellement (là encore une procédure a été établie).

 

Voici des modèles de cloches et sifflets utilisés pour le projet Ni hérisson ni paillasson:

Cloche mural (testé dans un réfectoire de 100 places environ). Avis: Fragilité du système lorsque l'adulte tire un peu trop fort sur la ficelle fixée au battant il arrive que la fixation cède. Mais c'est réparable.

Cloche à main (testé dans un refectoire de 80 places environ)/ Avis: Pratique et facile d'utilisation, ce système semble plus pratique à utiliser et plus fiable.

Autre cloche à main: Avis: Son très pur et raisonnance importante


(Efficace aussi dans la cour de l'école !)

 

Sifflet à main

 

Voilà, cela vous donnera peut-être envie d'utiliser des avertisseurs sonores de ce type ou des instruments de musique pour améliorer le mieux vivre ensemble dans votre école?

Partager cet article

Repost 0
Marcel

Le blog déménage