16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 14:50

Lorsque je suis en colère ou que la peur, le stress me prend, j'ai quelquefois du mal à respirer.

Les épaules, le cou, la poitrine se contractent et les poumons se retrouvent comprimés, réduisant d'autant ma capacité respiratoire.

 

Il s’agit donc d'utiliser d'avantage  le ventre(le diaphragme) pour :

-Augmenter le volume d’air absorbé à chaque inspiration dans l'organisme

-Améliorer l'oxygénation afin de réduire l'effet du stress, de la colère et de la peur

-Diminuer les tensions et les crispations au niveau de la cage thoracique et des épaules.

 

———–Entrainement—————–


Au début, je vous conseille de faire cet exercice allongé:


1.Sur le dos, les jambes pliées, les pieds à plat sur le sol, je mets les 2 mains sur le ventre.Le bas du dos bien plaqué sur le sol.


2.Sans forcer, j’inspire par le nez en gonflant l’abdomen. Les mains accompagnent le mouvement.On peut imaginer que le ventre forme un petit ballon d'air que l'on peut saisir entre ses mains. Ne pas bloquer sa respiration.


3. J’expire longuement et doucement par la bouche en rentrant l’abdomen.J’exerce une légère pression avec les mains pour aider l’expiration.

-Attention, veillez à garder le dos plaqué au sol pendant l’exercice. -Les épaules ne doivent pas se soulever pendant l’inspiration.


4.Répéter l’exercice plusieurs fois, à votre rythme de respiration.

 

Vous pouvez ensuite vous étirer au sol comme vous le voulez (un peu comme lorsque l’on se réveille le matin

Quand vous aurez l’habitude de respirer de cette manière, vous pourrez pratiquer partout, à tout moment(sans avoir besoin de vous allonger!).

 

Et un jour, cela deviendra un automatisme!

 

A noter: Le diaphragme est un muscle. Il peut donc se tonifier avec ce type d’exercice. Quand j’inspire, mon diaphragme descend en se contractant. Lorsque j’expire, il remonte et se relâche..

 

Voir ICI le mouvement du diaphragme (en vert sur le schéma)

Partager cet article

Repost 0
Marcel

Le blog déménage