9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 20:25

     Lieu d'internement et de déportation pour plus de 10 000 personnes, hommes, femmes et enfants, "sujets ennemis", "indésirables" ou juifs , le site-Mémorial du camp des Milles (à côté de Aix en provence) témoigne du passé tragique que la France a connu durant la seconde guerre mondiale, entre 1939 et 1942.

 

Il est le souvenir indéfectible, un repère pour toutes les générations, un exemple de ce que l'homme en manque d'humanité (et d'amour?) est capable d'engendrer de pire et de plus détestable: Le rejet, la haine, la destruction de l'autre...

 

Il est aussi le témoignage que la cruauté et l'inhumanité ne font jamais (ou presque) l'unanimité et qu'il existe toujours des femmes et des hommes justes et bons pour s'opposer aux boureaux, avec force et courage. Des gens ordinaires qui ont pris des risques pour sauver des vies, "mais aussi la dignité et l'honneur de leur compatriotes" (extrait du fascicule"Camp des Milles" disponible sur place, page 12).

 

Comme le précise Alain Chouraqui, président de la fondation du Camp des Milles et directeur de recherche au CNRS " il est de notre responsabilité commune de gagner le pari difficile que l'homme puisse apprendre de son passé et sache transformer la mémoire-révérence en mémoire-référence. Pour le présent et l'avenir."


Alors, si vous le pouvez, allez visiter le camp des Milles avec vos élèves, vos enfants et petits-enfants,...

C'est un formidable outil éducatif et pédagogique pour engager une réflexion sur ce qui a conduit hier, les hommes, à commettre le pire et qui, aujourd'hui encore, menace les sociétés les plus démocratiques: Les discriminations, le racisme , l'antisémitisme, la xénophobie.

Pour prévenir aussi les risques de rechute toujours possibles, pour peu que nous manquions de mémoire, de lucidité et de vigilance.

 

Voici d'ailleurs quelques phrases issues des supports de diffusion du camp des Milles qui nous mettent en garde:

"Aujourd'hui la haine a pris d'autres visages, mais c'est toujours la mème haine(...)" Elie Wiesel déporté à Auschwitz, prix nobel de la Paix.

 

" Il est encore fecond le ventre d'ou est sortie la bete immonde"Brecht

 

 

Pour résumer, je dirais que ce haut lieu historique et culturel est, en plus de tout le reste, une mine d'or pédagogique !

Donc, Mesdames, messieurs les professeurs, éducateurs, animateurs, parents et grand-parents, n'hésitez pas !

 

"J'ai visité le camp des Milles" Nov 2012.


"Moi j'ai adoré la visite au camp des milles parce que ça nous plonge dans la vie de certaine personne qui ont vecu dans ce camp .Pendant la visite nous ressentons de l'émotion quand on visite ce musée, de la peur,cet univers sombre et sale par la poussieres de l'ancienne fabrique de briques. Je suis contente de cette visite cela ma permis de me representée  la vie pas du tout agréable de ses personnes." Justine - 10 ans

 

"Ce qui m'a frappé, c'est l'atmosphère qui règne dans ces batiments de briques rouges.

Malgré les aménagements réalisés pour accueillir le public, j'ai ressenti la dureté et la tristesse des lieux. Il y fait froid et humide. J'ai du mal à imaginer...". Marcel

 

 

Partager cet article

Repost 0
Marcel

Le blog déménage